Zum Inhalt

Esperanto, langue commune équitable pour l’Union européenne et le monde : 50 faits à savoir.

von morico, 20. August 2019

Beiträge: 50

Sprache: Français

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 15:59:35

Révolution Internet, polycentrisme, écologie et recul relatif du « tout-à-l’anglais » au vingt et unième siècle.

21- La révolution Internet lors de son apparition dans les années 90 s’élabore en anglais. Cependant très rapidement la communication dans les autres langues se développe à son tour. La part de l’anglais passe progressivement de 100% au début à environ 20 à 25% aujourd’hui. Il reste néanmoins au premier rang, mais le chinois mais le chinois est à peu près maintenant au niveau de l’anglais.
La communication internationale s’accélère et devient de plus en plus importante. La traduction automatique progresse rapidement. Cependant elle est en général basée sur l’anglais, langue irrégulière, et elle rencontre encore beaucoup de problèmes.

22- Les Etats-Unis connaissent un déclin relatif de leur prestige et de leur économie, du fait des crises financières brutales de 2001 et 2008, ainsi que de la croissance économique rapide de la majorité de l’Asie. Plus récemment, les Etats-Unis avec Donald TRUMP et la Grande Bretagne avec le Brexit affirment davantage une forme de nationalisme et de critique partielle de la « mondialisation » qui devient moins avantageuse pour eux. L’anglais n’est plus assimilé automatiquement à « la langue de la mondialisation ». Les pays anglophones de naissance n’incluent que 6% de la population mondiale.

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:00:03

23- D’autres superpuissances émergent, principalement les BRIC, acronyme signifiant Brésil, Russie, Inde, Chine. La Chine a dépassé la production des Etats-Unis si l’on raisonne en parité de pouvoir d’achat. L’Inde devient plus peuplée que la Chine. Ces quatre pays ensemble incluent ensemble 40% de la population mondiale et contribuent pour un quart à la production mondiale. Le Japon connait une stagnation démographique et économique mais reste la troisième économie du monde. Ces divers pays veulent affirmer davantage le rôle d’autres langues dans la communication internationale.

24- L’UE a un PIB d’ensemble comparable à celui des Etats-Unis. A l’intérieur de l’UE, d’un côté la politique linguistique des différents pays, qui affirment parfois l’ambition du trilinguisme, favorise de fait la domination linguistique de l’anglais; mais de l’autre des mouvements importants, défendant les langues de l'UE et les intérêts européens, veulent affirmer plus d’autonomie vis-à-vis des Etats-Unis et du « tout-à-l’anglais ». Dans le respect de la devise de l’Union : "L’unité dans la diversité", une question se pose : comment permettre la création d’un espace public européen dans lequel les citoyens puissent débattre sur un pied d’égalité des questions les concernant ?

http://claudepiron.free.fr/articlesenfrancais/euro...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_linguistiq...

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:02:27

25- La très grave crise écologique du 21ème siècle remet fondamentalement en cause la politique économique pro-financière et pro-inégalitaire. Cette politique a été élaborée sous l’influence de certains économistes idéologues ultra-libéraux dans le sillage du professeur du MIT de Chicago Milton FRIEDMAN. Une nouvelle politique sociale,économique et écologique devra être mise en oeuvre pour faire face à cette crise. Son efficacité sera plus grande si se met en place une communication internationale plus facile et plus équitable.

26- Le vingtième siècle politique a été une longue période de montée de l’ultranationalisme et des dictatures dans l’entre-deux guerres, puis de domination de l’hyperpuissance états-unienne après 1945. Après 2000 le nouveau contexte technologique, géopolitique et écologique favorise à nouveau les langues nationales et la diffusion de la langue internationale auxiliaire.

Jules VERNE redevient d’actualité. Il déclara : "La clé d'une langue commune, perdue dans la Tour de Babel, peut être seulement construite par l'usage de l'espéranto."
https://www.leslibraires.fr/livre/1732921-jules-ve...


Le grand linguiste André MARTINET écrivait en 1989 : « Ma conclusion est que le problème d’une langue de communication internationale se ramène à un conflit entre une langue issue d’un travail conscient de composition, l’espéranto, qui donne manifestement toute satisfaction à ses usagers, et une langue nationale à visées hégémoniques, laquelle, nul n’en doute, ne peut être de nos jours que l’anglais ».

En plus de 130 ans d’existence, l’espéranto, malgré généralement l'absence de soutien étatique, est une des langues les plus utilisées à l’international. La langue internationale auxiliaire met chaque citoyen européen sur un pied d’égalité. Mais quelles sont les qualités de cette langue ?

http://claudepiron.free.fr/articlesenfrancais/mise...

Histoire de l’espéranto
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27esp%...

Henri Masson, Histoire de l’idée de langue internationale et de l’espéranto
http://www.sat-amikaro.org/spip.php?article432

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:04:52

II UNE LANGUE A LA FOIS FACILE, EQUITABLE ET EFFICACE.

En quoi la langue internationale auxiliaire est facile ?

27- L’espéranto est à la fois facile, équitable et efficace
28- Les quatre facteurs de la facilité : simplicité, régularité, clarté, stabilité
29- Trouver un bon équilibre entre simplicité et clarté.
30- Les accélérateurs de l’étude de la langue internationale.
31- La facilité de la phonétique : alphabet latin ; 28 lettres ; une lettre = un son ; accent tonique régulier
32- Les accélérateurs de l’étude de la grammaire
33-La facilité due au marquage des 4 catégories grammaticales de mots lexicaux par leurs désinences (voyelles -o, -a, - i, -e) pour les 4 principales catégories de mots lexicaux + -j (pluriel) et -n (accusatif)
34- La facilité de la conjugaison : seulement 6 désinences.
35 – La facilité des déterminants grammaticaux : article, numéraux, pronoms
36- La facilité des autres mots grammaticaux : adverbes primitifs et connecteurs
37- La facilité d’étude du lexique : racines internationales ; monèmes (petits mots simples) invariables ; 50 affixes ; substitution possible des désinences entre elles -o, -a, -i, -e
38- La facilité cumulée : phonétique x grammaire x lexique : la langue est au total 2x2x2 soit au moins 8 fois pluŝ facile (Inazo Nitobe)

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:06:02

II La langue est à la fois facile, équitable, efficace.

En quoi la langue internationale est-elle facile ?


27- Pour que l’espéranto puisse réussir, il fallait qu’il soit à la fois facile, international ou équitable et efficace. Des linguistes lui reconnaissent de grandes qualités.
"L'espéranto est une langue fort bien faite, d'une cohérence absolue et fondée sur une idéologie humaniste de grande valeur."
Henriette WALTER, linguiste française, 2005


28- La facilité relative d’une langue dépend principalement de quatre facteurs :
- la simplicité ou que le nombre d’éléments à apprendre soit le plus petit possible ;
- la régularité ou que les règles qui régissent les combinaisons de la langue soient sans exceptions ;
- la clarté ou que le jeu normal de ces règles n’entraîne ni équivoque, ni imprécision ;
- la stabilité ou que l’ensemble du mécanisme soit le plus possible soustrait aux caprices individuels et à l’usure du temps.
On peut parler d’un carré magique ou optimal de la facilité. L’espéranto est sans doute la langue parlée qui s’en rapproche le plus.

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:06:45

29- Du fait d’une longue tradition, une foule d’exceptions et de complications injustifiables pour la communication internationale équitable a encombré les vocabulaires et les grammaires des langues nationales les plus parlées.

La simplicité est la première qualité d’une langue internationale, mais parfois le critère de clarté doit dominer.
La comparaison de différentes langues peut aider à obtenir un bon équilibre.
Ainsi pour la conjugaison, l’exemple de l’anglais et de l’allemand indique que l’on peut réduire les temps du passé à un seul ; mais la distinction entre les trois temps du passé, du présent et du futur est nécessaire pour la clarté.
Concernant les genres masculin, féminin et neutre, l’exemple de l’anglais là aussi, indique que cette distinction n’est pas nécessaire pour l’article ou l’adjectif ; mais l’invariabilité en nombre de l’adjectif risque des équivoques et des contraintes de construction auxquelles il vaut mieux renoncer.
Quant aux déclinaisons, l’exemple du français et de l’anglais plaide pour leur suppression ; mais le risque d’équivoque pour les locuteurs de langues à déclinaison est tel que Zamenhof a conservé l’accusatif.

Certains auteurs ont proposé, surtout au début du vingtième siècle des modifications de la structure de la langue, pour la rapprocher soit de la structure de langues romanes, soit de celle de langues germaniques. Ces modifications étaient contradictoires entre elles et se faisaient généralement au détriment de l'internationalité et de la facilité de la langue. Elles n'ont pas eu de succès. Aujourd'hui 99% des locuteurs de langue internationale auxiliaire parlent espéranto, parfois avec une plus grande flexibilité à l'oral, car prenant en compte davantage les habitudes linguistiques de chacun.

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:07:43

30- La facilité de la langue internationale auxiliaire
La structure de la langue étant déterminée, la simplicité et la régularité ou l’absence d’exceptions sont maximales. La facilité d’étude de la langue s’observe à la fois pour la phonétique, pour la grammaire au sens strict et pour le lexique. On peut parler d’accélérateurs de l’apprentissage de la langue. La grammaire de base de l'Espéranto, réduite à 16 courtes règles qui ne souffrent aucune exception, est si simple et si logique qu'on peut l'apprendre en moins d'une heure. Les numéros et principaux éléments de ces 16 règles sont rappelés plus bas.

http://vortareto.free.fr/grammaire/regles.htm


31 La facilité de la phonétique :
1) l’alphabet latin est de loin le plus international : il est appris en première ou deuxième langue par environ trois quarts de de la population mondiale.
2) "chaque mot se prononce comme il est écrit" (règle n° 9) ; une lettre égale un son, comme dans de nombreuses langues, par exemple le croate
3) des 26 lettres de l’alphabet latin classique, quatre lettres qui font doublon avec d’autres ne sont pas retenues (q, w, x, y) ; les 22 autres lettres se prononcent comme dans l’alphabet phonétique international sauf c = ts, et 6 autres lettres sont pourvues d’un signe diacritique pour qu’une lettre égale un son : ĉ = ch anglais ; ŝ = sh anglais ; ĝ = j anglais ; ĵ = j français ou portugais ; ĥ (lettre rare) = j (jota) espagol, ch dur allemand ou x russe ; ŭ bref ou w anglais Eŭropo. Lorsqu'on ne peut pas écrire les lettres accentuées (surtout avant l'an 2000), on peut écrie un h après les cinq premières C’est une langue objectivement facile à prononcer pour la majorité des humains.
4) "l’accent tonique se place toujours sur l’avant-dernière syllabe" (règle n° 10) ; ce qui est le cas le plus fréquent dans le plus grand nombre de langues.

Comparons à l’anglais. Le professeur John Wells, spécialiste de la phonétique anglaise écrit : « La position de l’accent tonique, qui est fondamentale pour la compréhension, peut être déterminée avec justesse à 90% à l’aide de 5 règles principales, 40 classes d’exceptions et 120 classes d’exceptions aux exceptions »

Donc, il n’y a pas de difficulté d’orthographe ou de prononciation. La phonétique peut s’apprendre en quelques minutes et est est au moins deux fois plus facile que pour la principale langue actuelle de communication internationale, dans laquelle il faut apprendre en général à la fois l’orthographe et la prononciation.

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:08:30

32 -La facilité de la grammaire est principalement due :
- à la régularité des finales des 4 catégories de mots lexicaux ;
- à celle aussi de la conjugaison qui comporte seulement six finales ;
- à celle enfin des mots grammaticaux.

33 - La facilité due au marquage des 4 catégories grammaticales de mots lexicaux par leurs désinences (voyelles o, -a, -i, -e…) + -j (pluriel) et -n (complément direct).
Il y a quatre catégories de mots très nombreux dans le lexique et chacune est reconnaissable par sa désinence ou finale détachable. L’identification de la fonction grammaticale est alors claire et immédiate et permet une compréhension très rapide de la structure des phrases.
Le substantif finit toujours par -o (règle n° 2), l’adjectif par -a (règle n°3), l’infinitif est caractérisé par -i (règle n° 6), l’adverbe dérivé par -e (règle n° 7).
Par exemple, parol-o ; parol-a ; parol-i ; parol-e.
Ces désinences sont interchangeables, à condition que le mot ainsi obtenu ait un sens.

De plus, il y a deux désinences grammaticales pour les substantifs, adjectifs et pronoms : " pour former le pluriel on ajoute j au singulier. La langue n'a que deux cas : le nominatif et l'accusatif. Ce dernier se forme du nominatif par l'addition d'un n ". (règles n°2 et 3).
Par exemple pour le pluriel : parol-oj, -aj ; et pour l’accusatif ou complément sans préposition : vid-i bela-n rozo-n ; Saluton !
L’accusatif autorise une flexibilité dans l’ordre des groupes de mots (sujet et complément) et évite des ambiguïtés.

http://claudepiron.free.fr/articlesenfrancais/stru...

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:09:03

34 – La facilité de la conjugaison : seulement 6 désinences
La langue internationale, en comparaison des langues européennes les plus parlées, a simplifié d’une façon incroyable la conjugaison. C’est la règle 6 du Fundamento. Il y a un modèle simple que suivent tous les verbes.

1) Comme le prétérit anglais « Le verbe ne change ni pour les personnes, ni pour les nombres. Ex. : mi far'as - je fais, la patr'o far'as - le père fait, ili far'as - ils font »

2) il y a seulement six désinences ou finales détachables, trois pour l’indicatif qui comporte seulement les trois temps fondamentaux, et trois pour les autres modes :
" a) Le présent est caractérisé par as ; ex. : mi far'as - je fais.
b) Le passé, par is : vi far'is - vous faisiez, vous avez fait.
c) Le futur, par os : ili far'os - ils feront.
ĉ) Le conditionnel, par us : ŝi far'us - elle ferait.
d) L'impératif, par u : far'u - fais, faites ; ni far'u - faisons.
e) L'infinitif, par i : far'i - faire.

3) Il y a un seul verbe auxiliaire esti".

morico (Profil anzeigen) 20. August 2019 16:09:44

35 – La facilité des déterminants grammaticaux : ils précisent le substantif (article, numéraux) ou le remplacent (pronoms personnels et possessifs et pronoms corrélatifs)

1) Règle n° 1 :" L'espéranto n'a qu'un article défini (la), invariable pour tous les genres, nombres et cas. Il n'a pas d'article indéfini".

2) Règle n° 4 : "Les adjectifs numéraux cardinaux sont invariables : unu (1), du (2), tri (3), kvar (4), kvin (5), ses (6), sep (7), ok (8), naŭ (9), dek (10), cent (100), mil(1000). Les dizaines et les centaines se forment par la simple réunion des dix premiers nombres. Aux adjectifs numéraux cardinaux on ajoute : la terminaison (a) de l'adjectif, pour les numéraux ordinaux ; obl, pour les numéraux multiplicatifs ; on, pour les numéraux fractionnaires".

La règle est que les nombres de base multiplient les unités supérieures (dix, cent, mil) quand ils les précèdent et s’additionnent à elles quand ils les suivent 12 dekdu ; 20 dudek ; 22 dudek du ; 108 cent ok ; 800 okcent etc. Avec 14 nombres de base, on peut compter presque jusqu’à l’infini.

3) Règle n° 5 " Les pronoms personnels sont : mi (je, moi), vi (vous, tu, toi), li (il, lui), ŝi(elle), ĝi (il, elle, pour les animaux ou les choses), si (soi), ni (nous), ili (ils, elles), oni (on).
Pour en faire des adjectifs ou des pronoms possessifs, on ajoute la terminaison (a) de l'adjectif. Les pronoms se déclinent comme le substantif. Ex. : mi'n - moi, me (accus.), mi'a - mon, la vi'a'j - les vôtres".

4) Les pronoms corrélatifs. Ils combinent en première(s) syllabe(s) leur nature et en dernière syllabe leur valeur.
Pour leur nature il s’agit des interrogatifs (ki-), des indéfinis (i-), des démonstratifs (ti-), des collectifs (ĉi-) et des négatifs (neni-).
Pour leur valeur il s’agit des individualités (-u), des choses (-o), des qualités (-a) et de la possession (-es).
Avec ces 5+4 éléments on peut former 20 pronoms-adjectifs très fréquents qui sont des racines simples indissociables, par exemple kiu = qui ; kio = quoi ; kia = quel ; kies à qui est-ce, dont ; tio = cela ; ĉio = tout ; neniu = personne etc…

Ces déterminants grammaticaux sont donc réguliers et le nombre d’éléments à apprendre (une trentaine) est beaucoup moins important que pour les principales langues nationales.

Zurück nach oben