Στο περιεχόμενο

Pâtabois...

από opajpoaj, 20 Δεκεμβρίου 2016

Δημοσίευση: 1

Γλώσσα: Français

opajpoaj (Επισκόπηση προφίλ) 20 Δεκεμβρίου 2016 - 3:04:00 μ.μ.

Le bouche-trou (avec la complicité de Charles Cros)

Il était un grand tronc vermoulu – bigarré, bigarré, bigarré,
Contre le tronc une échelle – haute, haute, haute,
Et, par terre, un bouche-trou – idéal, idéal, idéal.

Il vient, tenant dans son cœur – grand, grand, grand,
Un désir aveugle, sourd aux brocards – acerbes, acerbes, acerbes,
Une philanthropie de fou – douce, douce, douce.

Alors il monte à l'échelle – haute, haute, haute,
Et du bouche-trou concocte sa belle idée – interne, interne, interne,
Tout au creux du grand tronc vermoulu – bigarré, bigarré, bigarré,

Il emmoléculise son vocabulaire – facile, facile, facile,
Minimise sa grammaire : des règles ? – seize, seize, seize,
Et nous offre ce bouche-trou – génial, génial, génial.

Il redescend de l'échelle – modeste, modeste, modeste,
L'emporte avec son désir – lucide, lucide, lucide,
Et puis, il s'éteint ; mais son œuvre… – luit, luit, luit.

Et, depuis, le bouche-trou – génial, génial, génial,
Par l'obstination de cet humaniste – pur, pur, pur,
Nous attend, sans impatience – et perdure, et perdure, et perdure.

J'ai recomposé ce poème – ludique, ludique, ludique,
Pour contrer une langue monopolistique – tic, tic, tic,
Et à nos enfants épargner les – aïe ! aïe ! aïe !,
Pour que du pain ils goûtent aussi la… – mie, mie, mie.

Πίσω στην κορυφή