Aller au contenu

La préposition da relie une expression de quantité à un groupe nominal, qui désigne «une substance» (cest-à-dire quelque chose qui n’est pas délimité et qui non défini).

quantité «substance»
unu kilogramo da pano
litro da lakto
skatolo da rizo
amason da komencantoj
du milionoj da rubloj
iom da valizoj
tiom da feliĉo
multe da problemoj

L'expression de la quantité indique combien il y en a. Il s'agit d'un groupe nominal, d'un adverbe ou d'une particule adverbiale.

L'expression de la «substance» indique en quoi consiste la quantité.

  • En la botelo estas litro da lakto. - Dans la bouteille il y a un litre de lait.
  • Ŝi aĉetis faskon da ligno. - Elle a acheté un fagot de bois.
  • Tiu ĉi rivero havas ducent kilometrojn da longo. - Cette rivière a deux cents kilomètres de long.
  • Mi neniam prenas kun mi multon da pakaĵo. - Je ne prends jamais avec moi beaucoup de bagages.
  • En la urbo troviĝas multe da aŭtoj. - Dans la ville il y a beaucoup de voitures.
  • La riĉulo havas multe da mono. - Le riche a beaucoup d'argent.
  • Li havas pli da mono, ol li povas kalkuli. - Il a plus d'argent qu'il ne peut en compter.

Les numérauxunu, du, tri, kvar, kvin, ses, sep, ok, naŭ, dek, cent, mil — n'ont pas besoin de da. On les utilise comme épithèted d’un substantif :

  • Tie loĝas du Esperantistoj. - Deux espérantistes habitent là.
  • Mi havas cent pomojn. - J'ai cent pommes.
  • Tiu ĉi vilaĝo havas du mil loĝantojn. - Ce village a deux mille habitants.

Les noms de nombres comme miliono, miliardo, deko et cento demandent néanmoins da :

  • Tiu ĉi urbo havas milionon da loĝantoj. - Cette ville a un million d'habitants.
  • En la kesto estas cento da pomoj. - Dans la caisse il y a une centaine de pommes.

Normalement da se trouve tout de suite après la quantité exprimée, mais occasionnellement da peut être isolé. Dans ce cas, en général, la quantité exprimée se trouve ailleurs dans la phrase, c'est un ordre de mot inhabituel. Parfois, le mot de quantité est sous-entendu :

  • Da ŝafoj kaj bovoj li havis multe. = Li havis multe da ŝafoj kaj bovoj. - Des moutons et des bœufs, il en avait beaucoup.
  • Da pulvo ni havas kiom vi volas. = Ni havas tiom da pulvo, kiom vi volas. - De la poudre, nous en avons autant que nous voulons.

N'utilisez jamais la terminaison -N après da

On ne met jamais la finale -N après la préposition da. L'élément de phrase concerné par da n'est jamais lui même complément d'objet. L'expression de quantité qui est devant da peut cependant être complément d'objet: Li portas multon da valizoj.

Mais la quantité exprimée est souvent un adverbe ou une particule adverbiale de quantité, qui ne peut avoir de finale -N d'objet direct, même quand elle joue le rôle d'objet direct :

  • La riĉulo havas multe da mono. = La riĉulo havas multon da mono. - Le riche a beaucoup d'argent.

    Surtout pas : La riĉulo havas multe da monon.

  • Kiom da pano vi volas? = Kiel grandan kvanton da pano vi volas? - Combien de pain voulez-vous ? = Quelle quantité de pain voulez-vous ?

    Surtout pas : Kiom da panon vi volas?

Quand ne doit-on pas utiliser da ?

Quand il ne s'agit pas de quantité, de mesure ou de nombre, mais par exemple d'une espèce, on n'utilise pas da, mais en général de :

  • Ni manĝis specon de fiŝo. - Nous avons mangé une espèce de poisson.

    Le mot speco ne peut jamais exprimer une quantité, une mesure ou un nombre. Donc ne dites jamais speco da....

  • Ĉe ni estas manko de akvo. - Il y a un manque d'eau chez nous.

    Le mot manko n'exprime jamais une quantité, une mesure ou un nombre.

  • Pro perdo de kuraĝo ili ne venis. - Ils ne sont pas venu car ils ont perdu courage.

    Le mot perdo n'exprime jamais une quantité, une mesure ou un nombre.

N'utilisez jamais da pour un adjectif, même s'il exprime une quantité, une mesure ou un nombre :

  • Ni renkontis multajn homojn. (= Ni renkontis multe/multon da homoj.) - Nous avons rencontré beaucoup de gens.

    Les adjectifs de quantité, multa(j), kelka(j), pluraj, etc., sont directement liés au substantif mesuré sans da.

  • La botelo estas plena de/je akvo. - La bouteille est pleine d'eau.

    L’adjectif plena n’exprime pas une quantité, mais un état. L’adverbe plene n’exprime pas une quantité non plus : Tie estas plene de/je homoj. Ne dites jamais plena da... ni plene da....

  • Tie ni trovis ĉambron plenan de/je rubaĵoj. - Nous avons trouvé là une chambre pleine de déchets.

Un groupe de mots introduits par un difinilola, tiu, ĉiu, un pronom possessif… — est défini, et est donc une chose dont les limites sont définies (ce n’est pas un « substance »). Par consequent, on ne doit pas utiliser da pour introduire ce groupe de mots, mais à la place on utiliser de ou el :

  • Ni manĝis iom de/el la pano. - Nous avons mangé un peu du pain.
  • Ili aĉetis kelkajn botelojn de/el tiuj vinoj. - Ils ont acheté quelques bouteilles de ces vins.

Le pronom personnel indique représente normalement un ou plusieurs individus définis. Pour cette raison n'utilisez pas da devant un pronom personnel, mais plutôt de ou el :

  • Ni manĝis iom de/el ĝi (= el la pano). - Nous en (= du pain) avons mangé un peu.
  • Ili aĉetis kelkajn botelojn de/el ili (= de/el tiuj vinoj). - Ils en ont acheté quelques bouteilles (de ces vins).

Si la quantité ou le nombre sont déjà indiqués par un numéral ou un adjectif, on ne doit pas utiliser da mais de ou el :

  • Ŝi pagis kotizon de cent eŭroj. - Elle a payé une cotisation de cent euros.

    Le mot kotizo n’indique pas une quantité. Mais on peut dire ŝi pagis cent eŭrojn da kotizo.

  • Ni gustumis tre multe de unu vino. - Nous avons beaucoup goûté d'un vin.
  • Ili manĝis ĉiom de/el tuta bovo. - Ils ont mangé le bœuf entier.
  • Li trinkis iom de/el kelkaj bieroj. - Il a bu un peu de quelques bières.

Si un substantif au singulier indique clairement par lui-même une quantité limitée, on n'utilise pas da :

  • Unu tago estas tricent-sesdek-kvinonotricent-sesdek-sesono de jaro. - Un jour est un trois-cent-soixante-cinquième ou un trois-cent-soixante-sixième d'une année.

    Jaro indique clairement par lui-même un moment limité dans le temps.

  • Ili fortranĉis duonon de centimetro. - Ils ont coupé un demi-centimètre.

Certains mots expriment parfois une quantité, parfois autre chose. C'est le sens qu'on veut donner à la phrase qui décide alors si on utilise da ou une autre préposition :

  • Glaso de vino estas glaso, en kiu antaŭe sin trovis vino, aŭ kiun oni uzas por vino; glaso da vino estas glaso plena je vino. - «Glaso de vino» est en verre dans lequel il y a du vin ou qu'on utilise pour le vin, alors que «glaso da vino« est un verre rempli de vin.

    Glaso indique parfois une individualité, parfois une quantité.

  • Ili konstruis grandan reton da/de komputiloj. - Ils ont construit un grand réseau d'ordinateurs.

    Si l'expression grandan reton veut indiquer combien il y a d'ordinateurs, alors on doit dire da komputiloj. Mais si grandan reton indique de quelle façon les ordinateurs sont reliés (sous la forme d'un grand réseau), alors on doit dire de komputiloj.

L'utilisation de da dépend donc de ce que le locuteur veut dire. Pour s'aider, on peut imaginer une question à laquelle la phrase répond :

  • Kiom da soldatoj estis? — Estis grupo da soldatoj! - Combien y-avait-il de soldats ? – Il y en avait un groupe !
  • Kia grupo ĝi estas? — Ĝi estas grupo de soldatoj! - Quelle sorte de groupe c'était ? C'était un groupe de soldats !
  • Kiom da rozoj vi volas? — Mi volas bukedon da rozoj! - Combien de roses voulez-vous ? – Je veux un bouquet de roses !
  • Kian bukedon vi volas? — Mi volas bukedon de rozoj! - Quelle sorte de bouquet voulez-vous ? – Je veux un bouquet de roses !

Il faut souvent faire attention si le mot principal est le mot après(→ da) ou le mot avant (→ de). Grupo da soldatoj est d'abord des soldats (dans la quantité d'un groupe). Grupo de soldatoj est d'abord un groupe (fait de soldats). Bukedo da rozoj ce sont des roses (dans la quantité d'un bouquet). Bukedo de rozoj (ou bukedo el rozoj) c'est un bouquet (qui est fait de roses).

L'utilisation de la préposition da a un peu évolué dans l'histoire de l'espéranto. C'est pourquoi on peut trouver dans des textes anciens des da qui devraient être des de ou des el d'après les explications données ci-dessus.

« Da-isme »

Dans l'espéranto parlé on entend parfois un usage incorrect de da, qu'on peut appeler «da-isme». Dans cet usage da n’est pas suivi d’une expression indiquant la substance dont da indique la quantité. Da cesse d'y être une préposition et montre seulement que l'expression précédente est une quantité.

  • Mi havas multe da.
  • Kiom da vi volas? Ici da ne concerne pas le vi qui suit.
  • Ili kunportis tiom da, ke ĉiu povis ricevi iom da.

Cet usage est en partie causé, entre autres, par de nombreux manuels qui enseignent da comme s’il faisait partie des prepositions. Mais da appartient en premier lieu à ce qui le suit.

Certains prétendent qu'il s'agit d'un sous-entendu normal :

  • Mi havas multe da mono.Mi havas multe da. - J'ai beaucoup d'argent.
  • Kiom da viando vi volas?Kiom da vi volas? - Combien de viande voulez-vous ?

Pourtant avec un tel sous-entendu on laisse tomber aussi la préposition : Li estas instruisto de lingvoj.Li estas instruisto. Et non pas : Li estas instruisto de. C'est pour cela que si on veut omettre le mot après da, on doit aussi omettre da.

On doit donc dire simplement : Mi havas multe. Kiom vi volas? Ili kunportis tiom, ke ĉiu povis ricevi iom. Les mots tels que multe, tiom et iom sont en eux-mêmes des expressions d'une quantité. Ils n'ont pas du tout besoin de da pour avoir un sens de quantité. On ne doit utiliser da que si l'on veut montrer en quoi consiste cette quantité, mais alors il doit y avoir absolument un groupe nominal après.

Retour au début