Skip to the content

Pourquoi l'Espéranto ne parvient-il pas à percer ?

by sev, March 29, 2011

Messages: 86

Language: Français

sev (User's profile) March 29, 2011, 4:24:00 PM

Réponse sur Wikiréponses (WikiAnswer) senkulpa.gif
Il faudrait déjà qu'il soit utilisé par un nombre significatif de personnes dans une région donnée... La plupart des personnes ne veulent pas abandonner leur langue maternelle pour une nouvelle langue. Le seul moyen pour que les gens apprennent cette langue, c'est de l'enseigner comme deuxième langue dans les établissement scolaires. L'esperanto est une langue totalement artificielle, cree pour servir dans les echanges internationaux. Il se trouve qu'il existe une langue naturelle qui a le meme usage : l'anglais. Pourquoi aller apprendre une langue que personne ne parle alors qu'il suffit d'apprendre l'anglais pour etre compris dans n'importe quel pays civilisé (et meme dans pas mal de pvd) ?

hermeso (User's profile) March 30, 2011, 7:57:11 AM

Parce que l'anglais fait déjà le boulot à sa place.

Autre point l'espéranto n'est pas une langue aussi facile que cela, du fait de la présence des éternels débutants de la langue en grand nombre.

Ensuite, il existe un vrai problème de promotion au sein même des instances de la langue. L'anglais possède de nombreux dictionnaires en ligne gratuits très bien fournis, l'espéranto aucun.

Pour ma part dans mon expérience, le coté sectaire de certains espérantophones, d'absence d'écoute, de réflexion, danti-anglais donne l'impression d'un groupe de personnes en dehors de la réalité. Ce qui détruit encore plus l'image de l'esperanto.

Bon je pourrais donner des tartines supplémentaire, mais vu les réponses que j'ai déjà obtenus de la part des groupes de promotion de l'espéranto, je m'économise.

Continuum (User's profile) March 30, 2011, 8:56:37 AM

Malheureusement "hermeso" a bel et bien raison! Je crois qu'il a bien résumé l'idée générale... senkulpa.gif

Altebrilas (User's profile) March 30, 2011, 10:19:29 AM

sev:Réponse sur Wikiréponses (WikiAnswer) senkulpa.gif
Pourquoi aller apprendre une langue que personne ne parle alors qu'il suffit d'apprendre l'anglais pour etre compris dans n'importe quel pays civilisé (et meme dans pas mal de pvd) ?
Il suffit de lire cette phrase pour se convaincre de la force des préjugés inconscients, et pas seulement linguistiquesmalgajo.gifsenkulpa)

a) Si vous ne parlez pas l'anglais, vous n'êtes pas civilisés.lango.gif

b) Vous noterez le "et même" qui semble exclure les pays en voie de développement de la civilisation. ploro.gif

L'auteur semble oublier que de grandes civilisations existent à côté du monde dit développé, dont certaines (je pense par exemple à la civilisation tibétaine, mais elle n'est pas la seule) commencent à influencer l'occident à mesure qu'il se montre assez intelligent pour entrevoir ce qu'elles peuvent lui apporter.

hermeso (User's profile) March 30, 2011, 1:46:23 PM

Sev, je ne pense pas qu'il y avait derrière ces phrase de préjugé. Il faut admettre que l'on peut être compris dans n'importe quel pays développé et en voie de développement avec bien plus de chance dans la rue avec l'anglais que l'espéranto.

Altebrilas (User's profile) March 30, 2011, 8:36:32 PM

Tout dépend de ce que l'on appelle "apprendre l'anglais" (quel niveau? pendant combien de temps?) et "être compris" (sur quel sujet? pour quelle complexité de communication?)

S'il s'agit de marchander des souvenirs avec 100 mots d'anglais (1) à un vendeur qui attend votre argent, c'est sûr qu'il n'y a pas trop de problèmes... rido.gif

(1) et encore!

hermeso (User's profile) March 31, 2011, 4:38:14 AM

Altebrilas:Tout dépend de ce que l'on appelle "apprendre l'anglais" (quel niveau? pendant combien de temps?) et "être compris" (sur quel sujet? pour quelle complexité de communication?)

S'il s'agit de marchander des souvenirs avec 100 mots d'anglais (1) à un vendeur qui attend votre argent, c'est sûr qu'il n'y a pas trop de problèmes... rido.gif

(1) et encore!
Pour la plus part des gens qui voyages, c'est peu être tout simplement cela

Altebrilas (User's profile) March 31, 2011, 12:47:42 PM

Alors si l'on vit dans un monde où les difficultés de communication se limitent au marchandage de souvenirs, on peut considérer que l'idéal de Zamenhof est atteint! okulumo.gif

hermeso (User's profile) March 31, 2011, 2:43:03 PM

Mais bon si on en reviens à sa non percé. Mon idée principale est que les espérantophones parlent plus d'espéranto que d'autre chose en espéranto. A chaque fois que je tente de discuter de choses diverses avec des espérantophones, la discsstion se referme naturellement. Bon ce n'est que mon expérience, mais elle se répète inlassablement. Alors qu'en utilisant la langue de Lucifer, j'ai pas ce problème, malgré mes fautes dans la langue du démon.

Donc je pense que quand les désesperants esperantophones feront cela, on aura franchi un cap historique.

J'ai entendu oui dire que les congrès espérantophones, le faisaient moins. mais bon la vie sous le règne du démon par internet dépasse les frontières, donc on peut discuter de tout sans faire forcément un congrès

Meŝig (User's profile) April 17, 2011, 1:01:11 PM

Bonjour à tous,

je pense pour ma part que les principaux responsables de la "non-percée" de l'esperanto sont ceux qui auraient le pouvoir de l'officialiser, à savoir les dirigeants politiques. Et si ils ne le font pas c'est à mon avis d'abord parce qu'ils sont (pour une large majorité) assez ignorants des problèmes linguistiques (financiers, psychologiques, etc...): tout le monde n'a pas le temps de réfléchir à tout. Et aussi parce que ce sont (probablement) des gens représentatifs de la tendance moyenne à avoir des préjugés. A la marge, certains ont sans doute aussi intérêt à ce que l'anglais reste la langue internationale.

Je ne pense pas que les esperantistes eux-mêmes (l'éventuel "sectarisme" de certains, l'éventuel sentiment anti-anglais) soient particulièrement à blâmer, et ce pour une raison simple: quels que soient les gens qui le parlent (et même si personne ne le parlait) les qualités intrinsèques de l'esperanto par rapport aux autres langues demeurent (facilité notamment, et je suis prêt à en débattre). L'outil reste bon quels que soient ses utilisateurs.

Quant à ceux (l'immense majorité des gens) qui n'ont pas de pouvoir décisionnaire et ne sont pas naturellement attirés par les langues ou la communication internationale, il est normal qu'ils ne voient pas l'intérêt de l'esperanto: ça ne rapporte pas d'argent de l'apprendre (directement ou indirectement), aucune instance internationale connue ne l'a adopté (ce qui dans leur esprit indique que ce n'est pas une bonne solution, voir même qu'il n'y a pas de problème nécessitant une solution) , les media n'en parlent quasiment pas (ce qui induit inconsciemment l'idée que c'est une langue quasi morte).

Back to the top